Le livre des Baltimores, coup de coeur du début d'année !

05:30:00

Après la Vérité sur l’affaire Harry Quebert, j’attendais patiemment de pouvoir me replonger dans l’univers de Joel Dicker.
Quand j’ai vu fleurir de ci de là, des critiques sur son nouveau livre, Le Livre des Baltimore, je n’ai rien lu, je voulais me préserver de potentielles mauvaises critiques, attendre et le lire par moi-même !

Il est sorti en livre audio, et j’ai décidé qu’il serait mon compagnon tricot ! 


Et comment vous dire ?

En fait c’est difficile !
Bon, déjà je peux vous dire que j’ai adoré, et ça c’est le principal !

Le sujet :
On retrouve Marcus, personnage principal de la Vérité sur l’affaire Harry Quebert. Il nous raconte son histoire familiale, qui tourne autour de ses parents et lui, de la famille de son oncle, Les Baltimore, et de ses grands-parents.
Marcus est un électron libre, qui passe de sa famille, qu’il trouve terne, voire dont il a même honte à l’occasion, à celle de ses cousins pour les week-end et les vacances, famille qu’il voit comme étant LA famille parfait, et confronte les 2 lors des fêtes familiales chez ses grands-parents.
On se laisse vite séduire, comme l'auteur, par les Baltimore, la famille idéale : riches, bienveillants, généreux à qui tout réussit.
Mais très vite, on entrevoit des fêlures, des fissures, on se dit que réalité et apparences sont en définitive bien éloignés

En fait le truc avec Joel Dicker, c’est qu’en prenant un sujet (tout du moins sur ces 2 livres) j’ai l’impression qu’il en traite 100 à la fois. Certains, en majeur, d’autres, en mineur.
Parmi tous les sujets ici évoqués, l’enfance, l’envie d’avoir une « autre » famille, le deuil, l’amour, les rendez-vous manqués, la construction de l’estime de soi, certains ont résonné avec un étrange echo en moi.
Ce livre, qui parait « facile », typique d’un page turner, m’a travaillé plusieurs semaines !

Je vous mets 2 citations qui résonnent encore dans ma petite tête :

Beaucoup d'entre nous cherchons à donner un sens à nos vies, mais nos vies n'ont de sens que si nous sommes capables d'accomplir ces trois destinées : aimer, être aimer et savoir pardonner. Le reste n'est que du temps perdu.

Quant au coupable, s'il en faut un, des chaos de nos vie, ce n'est que nous, Marcus. Nous seuls,...Chacun est responsable de sa vie. Nous somme tous responsables de ce que nous sommes devenus.


Vous savez quoi ?
J’ai très hâte déjà de lire un nouveau roman de ce monsieur !

Vous aimerez aussi :

2 commentaires

  1. Je viens tout juste de terminer La vérité sur l'affaire Harry Q. et j'ai adoré ! C'est vrai que l'auteur traite de plein de sujets à la fois et c'est ça qui rend le livre si intéressant. J'avais une boule au coeur en le refermant mais maintenant que je sais que je peux retrouver Marcus dans une nouvelle histoire je suis soulagée :)

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, tu me donnes envie de me lancer dans la lecture de cet auteur, je crois que mon temps est venu (je lis souvent les best sellers une éternité après tout le monde)!

    RépondreSupprimer