Le livre du roi, coup de coeur !

05:30:00

Je ne rate jamais la sortie d’un nouveau roman d’Arnaldur Indridason ! Enfin normalement. Maintenant j'avoue j'attends leur sortie en poche.
Mais celui ci «Le livre du roi», j'étais complètement passé à côté ! 




Ici, on ne retrouve pas Erlendur, le flic, personnage récurent des livre d'Indridason mais un nouveau duo dans un tout autre style.

Bon j'ai adoré ce livre vraiment !
Il mêle quasi tous les thèmes de prédilection que j'affectionne : l'histoire, les livres, une quête initiatique, la Scandinavie. Bref, tout était réuni pour que je l'aime ce livre.

Je vous donne un petit aperçu de l'histoire en quelques mots :

Septembre 1955. Valdemar, un jeune étudiant islandais débarque à Copenhague pour y entreprendre des études nordiques. Il part à la rencontre de son directeur d'étude, mais la différence entre la réalité et l'image qu'il en avait est forte. Son professeur, alcoolique notoire, est en perte de reconnaissance à l'université, et même sur le point d'être renvoyé.

Très vite, Valdemar apprend que, pendant la Seconde guerre mondiale, le professeur s’est fait subtiliser le fameux «Livre du roi» par les nazis ...

Le professeur entraine Valdemar dans sa quête du parchemin, joyau de la culture islandaise, fondateur de tous les mythes de ce peuple.

Je n'ai pas tellement envie d'en raconter plus, mais en gros, c'est écrit à la façon d'un Indiana Jones scandinave, le livre est plein de rebondissements, changements de situations, de meurtres, de violence, etc.

C'est très étonnant de la part d'Arnaldur Indridason dont les livres avec Erlendur sont lents et empreints d'une atmosphère très lourde, mais feutrée. Ici, pas le temps de s'ennuyer, on passe d'une situation dramatique à une situation désespérée pour nos deux personnages.

Ce livre m'a fait me balader dans un Copenhague ancien, ville que j'adore, découvrir un pan de la culture islandaise au travers de sa mythologie et de ses trésors livresques, m'a donné envie de me plonger dans le fameux "Livre du roi", mais également dans les autres textes de la littérature médiévale islandaise/scandinave !

Et enfin, c'est un livre qui célèbre l'amour des livres. Et rien que pour ça je ne pouvait que l'aimer. Il montre combien un livre, un texte peut être fondateur pour une civilisation.
Il célèbre le pouvoir identitaire des livres, de la culture.
Sincèrement, rien que pour ça c'est un plaisir aussi de livre ce livre. Pour l'illustrer, une petite citation extraite du roman : "Quand tu l'ouvriras et que tu en feuilletteras les pages, quand tu en respireras l'odeur. Quand tu sentiras la sueur te couler au bout des doigts et que tu percevras son insupportable légèreté et incommensurable poids. Alors seulement tu comprendras quel genre de livre c'est."

Et vous savez quoi ? J'espère que Valdemar deviendra un personnage récurent d'Arnaldur Indridason !

Vous aimerez aussi :

2 commentaires

  1. Bon ben tu m'as bien donné envie... moi qui avait craqué pour les millenium et autres camilla lackberg... si c'est du même genre, je veux bien me laisser tenter!!!

    RépondreSupprimer
  2. @MadameBazaar c'est dans le même genre, mais avec une dominante historique, mais il est vraiment bien !

    RépondreSupprimer