Sheila Levigne est morte et vit à New York

05:30:00


Ce livre la 4eme de couverture m'a intrigué et j'ai décidé de le commander. Je l'ai dévoré !

Je vous fais le pitch en quelques mots :
Sheila, jeune trentenaire un peu grassouillette, juive new-yorkaise, en a assez de devoir chercher un mari. De chercher et donc de faire tous les efforts qui vont avec, perdre du poids, sortir, etc. Mais également de subir les "attaques" de sa mère, de sortir avec un garçon qu'elle n'aime pas pour "faire comme tout le monde"
Elle décide donc de suicider, mais de ne pas partir sans explications, ni sans avoir préalablement réglé tous les détails de son enterrement, et rédige une longue lettre de suicide qui constitue l'ensemble du roman.

J'ai adoré ce livre !
ça faisait longtemps que je n'avais pas ri de bon cœur en lisant, et certains passages m'ont rappelé la "Conjuration des Imbéciles" et m'ont beaucoup fait rire !

Et puis je trouve ce livre, bien qu'écrit dans les années 70, est d'une actualité effrayante.
Quand on est une fille, on doit réussir ses études, mais surtout sa vie.
Une pression sociale, familiale est fortement mise sur les jeunes femmes célibataires (vous avez déjà vécu un mariage dans votre famille en célibataire ? le dernier pour moi a été un cauchemar !  "et toi c'est quand ton tour - jamais merci").
Cette pression familiale, mais surtout sociétale, est parfaitement retranscrite ici, avec un ton plein d'humour (noir mais drôle quand même!) tout en étant d'une cruelle vérité !

Vous aimerez aussi :

2 commentaires

  1. Bon ben tu m'as bien donné envie de le lire!!!

    RépondreSupprimer
  2. Alors si tu as aimé Sheila, il faut que tu lises "Peur de rien"!!! C'est l'histoire de ma vie autant que Sheila Lévine l'a été!!! 35ans Roberta toujours de confession juive va faire un enfant toute seule. C'est pas la suite de Sheila mais c'est aussi bien! Pas du tout marqué par le temps alors que c'est écrit dans les années 80! Comme quoi la libération de la femme...
    Un petit extrait pour te donner envie!:"
    "Personne ne t'épousera. (...)La dernière fois qu'elle s'était inquiétée à ce sujet, c'était parti d'une perceuse électrique. (...) "Ah bravo! Une perceuse pour une fille célibataire. Qui va t'a t 'épouser maintenant que tu sais te servir de ce truc?" Elle n'a jamais trouvé mon vibro masseur, sinon j'aurais entendu : "Qui va t'épouser maintenant que tu sais te servir de ce machin?"
    <3 <3 <3 Ita

    RépondreSupprimer